Figures de l'assainissement

L’assainissement moderne ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans ces hommes et ces femmes qui ont participé à son essor. Fonctionnaires, savants, ingénieurs, mais aussi peintres, écrivains et même sportifs, ils ont tous contribué à cette longue et riche histoire de l’assainissement francilien, puis français. Découvrez leur histoire et leur participation.

Les hommes politiques

?-Mort en 1382 : Hugues Aubriot
Prévôt de Paris sous Charles V, il assure la sécurité et la salubrité de la capitale. C’est lui qui fait notamment voûter le premier égout entre la colline de Montmartre et la rue de Ménilmontant.
Consulter la fiche

1831-1907 : Eugène Poubelle
Le Préfet Poubelle modernise la collecte des déchets en imposant notamment la normalisation des récipients et en impliquant la population. C’est le père de la loi sur le tout-à-l’égout en 1894.
Consulter la fiche

1781-1869 : Claude Philibert Barthelot, Comte de Rambuteau
Le comte de Rambuteau s’attaque à l’hygiène urbaine avec notamment la création du réseau d’eau potable et celle des égouts. Il promeut aussi les urinoirs publics dans les rues de Paris.
Consulter la fiche

1914-1995 : Paul Delouvrier
Ce haut fonctionnaire de l’Etat élabore le schéma directeur pour l’aménagement urbain de la région parisienne (SDAURP) et façonne ainsi le développement de la région.
Consulter la fiche

1809-1891 : Georges-Eugène Haussmann
Ce Préfet de la Seine transforme Paris en une capitale prestigieuse. Le réseau souterrain qu’il a mis en œuvre est toujours exploité pour la distribution d’eau et l’assainissement.
Consulter la fiche

Les ingénieurs des services techniques

1751-1819 : Pierre E. Bruneseau
En réalisant les premiers relevés topographiques et la cartographie complète des égouts de Paris, ce visionnaire participe aux prémices de la modernisation de l'assainissement parisien.
Consulter la fiche

1817-1891 : Jean-Charles Alphand
D’abord connu pour ses travaux sur les espaces verts, il devient le directeur du service des eaux et de l'assainissement au moment de la bataille pour le tout-à-l'égout.
Consulter la fiche

1872-1957 : André Edmond Loewy
Il conduit les grands travaux d'assainissement de la capitale lorsque hygiène publique et traitement des eaux usées doivent se penser à l'échelle interdépartementale.
Consulter la fiche

1810-1878 : Eugène Belgrand
Il est considéré comme le père du réseau d'égouts de Paris. Le préfet Haussmann lui confie la double mission d'approvisionner la capitale en eau potable et d'assainir la Seine.
Consulter la fiche

1841-1888 : Alfred Durand-Claye
Celui qui consacre sa carrière au problème de l'assainissement des villes est un défenseur enthousiaste de l'épuration agricole des eaux d'égouts au côté de Mille.
Consulter la fiche

1812-1894 : Adolphe Mille
Impliqué dans la définition du système d'assainissement parisien, ce visionnaire milite pour le tout-à-l'égout et l'utilisation des effluents comme engrais pour l'agriculture avec 40 ans d'avance.
Consulter la fiche

1848-1927 : Georges Bechmann
Sur les traces de Belgrand, il conduit les travaux du tout-à-l'égout à Paris et la modernisation du réseau d'assainissement. Il contribue à réduire les risques sanitaires pour les populations.
Consulter la fiche

Les scientifiques et médecins hygiénistes

1700-1782 : Daniel Bernoulli
Ce savant expose en 1738 le théorème fondamental de la mécanique des fluides qui exprime de façon simplifiée la conservation de l'énergie d'un fluide dans une conduite.
Consulter la fiche

1856-1953 : Sergeï Winogradsky
Ce biologiste français d'origine russe est le fondateur de la bactériologie du sol. Ses découvertes permettent le développement des procédés biologiques d'assainissement.
Consulter la fiche

1790-1836 : Alexandre Parent-Duchâtelet
Convaincu de l'importance d'une approche expérimentale dans la recherche médicale, le docteur Parent-Duchâtelet contribue à faire de l'hygiène publique une question de premier ordre.
Consulter la fiche

Née en 1898 : Germaine Voisin
Biologiste hors-pair et reconnue au laboratoire d'analyse et de recherche de Colombes, elle est pendant plus de 40 ans la seule femme dans un milieu masculin.
Consulter la fiche

1822-1895 : Louis Pasteur
Hygiéniste avant-gardiste, il est considéré comme le père de la microbiologie et de l'immunologie, travaillant sur la fermentation  et au développement scientifique de la vaccination.
Consulter la fiche

Les artistes

1802-1885 : Victor Hugo
Cette figure tutélaire de la littérature française inscrit son œuvre dans la description de la réalité urbaine et sociale. Dans Les misérables, il est le premier à mettre en scène les égouts de Paris.
Consulter la fiche

1841-1919 : Pierre-Auguste Renoir
Celui qui figure au panthéon des plus grands peintres français découvre la Seine en 1869 lors de son séjour à la Grenouillère, célèbre guinguette qui lui inspirera de nombreux tableaux.
Consulter la fiche

1848-1894 : Gustave Caillebotte
Ce peintre impressionniste est l'un des plus fins observateurs et artistes du Paris transformé par Haussmann et de la Seine. Ses toiles sont autant un témoignage historique qu’artistique du fleuve.
Consulter la fiche

L'ouvrier sportif

1887-1915 : François Faber
Ouvrier de l'usine élévatoire des eaux de Colombes, François Faber est l'un des pionniers du cyclisme. Puissant et endurant, le "géant de Colombes" remportera le Tour de France en 1909.
Consulter la fiche

Histoire de la Halle de Colombes

Cette courte vidéo (durée : 8mn04s) présente la mise en place du réseau d'assainissement parisien et du site Colombes (92).